Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Chroniques

Tacts délicats

DR IDRISSI MY AHMED


Poème lyrique dédié à nos idoles politiques. Soussies, Chinoises ou Japonaises, nos Mariannes sont des lustres, des livres et des voix aussi.


Elles brillent de savoir et éclatent de fierté

Spleen sur un écran d’images où vole sans tapages,
Un avion sur les nuages…

Pour inspirer ces fidèles voyageurs de l’empire d’Orient,
Des touchers sans babillages...

Ils ne peuvent retenir ni leur émotion ni leurs mains,
Un zoo en cage.

Muets de loin, ils vous inspirent des vœux discrets,
Des envies, toute une page !

Paisibles hommages aux rondeurs diaphanes des mages,
A vous les anges, en partage.

Je ne savais pas que les Jaunes, blanches esthètes,
Etaient autant à la page !

Des entités aux courbes éthérées, en hémisphères,
Que délecte le bas-âge.

Là, l’origine du monde, le triangle des Bermudes,
Suscite tant de rage,

Là, trône l’écusson sur la fosse des Mariannes,
Et tu sais où tu nages.

Heureux, ceux qui du Ciel, dans leurs ardents transports
Se partagent les étoiles.

Les geishas et les houris des Edens mystiques,
Restent près des sages !