Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Sahara

La France réitère son soutien à l’Initiative marocaine pour la négociation d'un statut d’autonomie de la région du Sahara

Ahmed Yassine


Conformément aux recommandations adoptées par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) appelant le Maroc et le Front Polisario ainsi que « (…) les Etats de la région à continuer de coopérer pleinement avec l’ONU pour mettre fin à l’impasse actuelle et progresser vers une solution politique », le Maroc a présenté, le 11 avril 2007, son Initiative pour la négociation d’un statut d’autonomie de la région du Sahara.


La France réitère son soutien à l’Initiative marocaine pour la négociation d'un statut d’autonomie de la région du Sahara
La France réitère son soutien à l’Initiative marocaine pour la négociation d'un statut d’autonomie de la région du Sahara
Qualifiée par le Conseil de sécurité de l’ONU de « crédible » et de « sérieuse », cette Initiative traduit la volonté du Maroc de mettre fin à la conflictualité saharienne. Notons à cet égard que le Projet Marocain d’Autonomie fut favorablement accueilli par les grandes puissances, notamment par les membres permanents du Conseil de sécurité.

Ainsi l’ancienne secrétaire d’Etat américaine, Hilary Clinton, a qualifié le Projet Marocain d’Autonomie de réaliste et à même de « (…) permettre aux Sahraouis de gérer leurs affaires par eux-mêmes (…) ». De son côté, la France, allié stratégique du Maroc, soutient le PMA et le considère comme la solution idoine à même de parvenir à une solution définitive à ce conflit artificiel autour de l’intégrité territoriale. Ainsi l’ambassadeur de France à Rabat, Charles Fries, a souligné que « La France continue à soutenir ce plan d’autonomie présenté par le Maroc en 2007 ». Et de qualifier l’Initiative pour la négociation d’un statut d’autonomie de la région du Sahara de « (…) réaliste, crédible et sérieuse pour parvenir à une solution durable négociée sous l’égide des Nations unies ». Cette position immuable fut réitérée par le nouveau président français François Hollande notamment lors de sa visite officielle au Maroc. En effet, intervenant devant le parlement du Royaume le jeudi 4 avril 2013, François Hollande a qualifié la proposition marocaine d’autonomie de sérieuse et crédible.

Soulignons que dès son élection en tant que 7ème président de la Cinquième République, François Hollande a tenu à réaffirmer, par la voix du ministre délégué chargé du Développement, Pascal Canfin, lors de sa visite officielle au Maroc, entre le 18 et le 19 juillet 2012, que « (…) le plan d’autonomie proposé par le Maroc est la seule base crédible sur la table des négociations pour le règlement de la question du Sahara ». Qui plus est, le ministre français a souligné que  « La position de la France reste inchangée concernant le dossier du Sahara ». Cette même position fut réitérée par le premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, lors de sa visite officielle au Maroc les 12 au 13 décembre 2012. Ainsi le premier ministre français a souligné en termes clairs que « C’est le plan d’autonomie marocain que nous soutenons. Ce conflit n’a que trop duré. Sa résolution est plus urgente encore dans le contexte des tensions que connaît aujourd’hui la région sahélo-saharienne ».

In fine, l’appui indéfectible de la France à l’Initiative marocaine pour la négociation d'un statut d’autonomie de la région du Sahara témoigne de l’amitié profonde et des relations exemplaires qui lient les deux pays.