Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Chroniques

Baiser royal pour la guérison de Youssoufi

DR IDRISSI MY AHMED


Dans un monde bouillonnant de souffrances , la visite du Roi au chevet de l’ancien premier ministre malade, nous interpelle.


Ce baiser sur le front, s’il est courant dans nos us est surprenant pour un Roi envers un tiers.

D’abord, cet homme des grottes Atlantes d’Hercule, qui laissera son nom en souvenir au pays, est un monument de civisme et de militance, jamais aigris ! Avec cet homme de Tanger, c’est un siècle qui vous regarde.

Dans un monde bouillonnant de souffrances et meurtri par tant de guerres, bouleversé ici et là d’effervescences électorales, la visite du Roi au chevet de l’ancien premier ministre malade, nous interpelle.

Le baiser du Roi sur le front de Youssoufi a quelque chose de plus, il est mystique. Cet étonnant fait divers a suggéré quelques éditos lumineux et bien des réactions, toutes positives, sur le Web ! Pour ma part; très ému, je verse encore ces mots dans le texte que je partage avec vous.

Plus que le geste de courtoisie, c’est le sens d’une sublime visite du Roi, qui plus est renouvelée, ce juste la veille d’un long périple africain. Le sémillant Souverain, s’implique dans la marche du monde. Il prend son bâton de pèlerin pour assumer la place historique et vigoureuse qui revient au Maroc. C’est un épisode fait d’intelligence entrepreneurial et de courage diplomatique reviviscent. Une large épopée épique dans la recherche de la paix et les progrès en Afrique. Par ce simple geste humain, dans un contexte serré et un programme saturé, le Roi par ce fait généreux, crée une émotion si vive qu’il délivre un message de portée planétaire.

Nous, à l’AAMM où nous requérons des autorités et défendons la Détaxation des médicaments et des produits de santé des taxes indirectes de Douane et de TVA, qui y sont imposées de façon inique, sur le dos des seuls malades, nous y voyons un acte de grâce et de respect, et nous en saluons le message d’amour et de déférence envers les malades ! N’est pas la facette que l’on retrouve dans le chantier royal de l’INDH et à la Fondation Lalla Selma de Lutte contre le Cancer ? Voire plus largement dans la coopération entre les pays et la recherche d’énergie propre. Un pan que l’actuel COP22 donne en bon exemple. Le visage pacifiste, secourable et humanitaire du Maroc s’exprime dans les petites choses, chez les petites gens, comme dans les choses grandioses qu’entreprends pour son pays, SM le Roi ! !

Embrasser sur le front un homme intègre et courageux, qui aura servi l'Etat avec honneur et probité, est tellement déférent et respectueux qu’il en devient un geste éloquent et grandiose. Car c’est le roi qui se penche, avec affection sur le vieux malade alité et qui l‘embrasse ! Et dire que cet homme fut un opposant, antan, un révolutionnaire, un rebelle du Makhzen, qu’il voulait plus moderne et plus démocratique. N’est-ce pas ce Youssoufi, qui à l’invitation de Hassan II et avec lui, eurent la sagesse de la rédemption et du pardon ? Et puis l’alternance et la coopération vinrent, rehaussées d’équité et de réconciliation, enclenchant la coopération de tous pour la paix et la collaboration dans la Patrie !

Ce baiser sur le front, s’il est courant et expressif, dans nos liens amicaux et dans nos émotions familiales, il est surprenant et novateur pour un Roi ! Il relève d'une éthique rare et d'une immense beauté sentimentale. Il est frappant et éloquent à la fois. De plus, il interpelle à la consolidation de l’amour, à la pérennité de la loyauté, dans l’amitié comme il renforce par la même la dignité. Le geste est exceptionnel parce qu’il provient d’un Souverain. Les rois étant de par le monde réputés devoir rester loin de leurs sujets et d’éviter ce genre de penchants et d’effusions de sentiments qui fragilisent leur autorité sur les-leurs. Des épanchements qu’ils se devenaient de retenir, mais que Mohammed VI ne brise pas !

Et là ce n’est pas le cas, ni dans le genre de Mohammed VI de snober le pauvre, le handicapé ou le vieux patient. Voici un dirigeant actif, qui est sensible à tous ce qui se passe dans son pays et qu’il dirige de manière éclairée et de main de maître. Il le hisse vers plus de progrès, de modernité et de démocratie, en sauvegardant l’union territoriale millénaire, dans un esprit de paix et de respectabilité, devant toutes les nations. Un comportement, famille ouverte, avec toute la Nation.

Ce geste, Majesté, Vous l'avez exprimé avec amitié et spontanéité. Vous l’avez offert naturellement et administré avec sympathie et humanité. Vous l’avez livré avec amour et considération puis donné en exemple au monde entier. Spontanément, sans calcul politique, sans arrières pensées, comme Allah le recommande, assurément.

C’est une véritable communion soufie que cette visite filiale et affectueuse que Vous avez ainsi faite à Si Abderrahmane Youssoufi pour vous enquérir de son état de santé, sans intermédiaire, qui plus est naturellement. Vous insufflez ainsi la compassion moralisante à tous les foyers, comme Vous assurez le respect et la distinction à la personne alitée, au malade fragilisé, comme au leader de cette Gauche de la belle époque, qu’il représente à la fois.

C’est un acte chaleureux, angélique et prometteur de santé, qui vous grandit encore plus aux yeux du Peuple et de l'humanité. Merci Majesté de Votre royal geste, si humble et si grandiose à la fois. Et que Dieu vous protège !